Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Copel - Cobes

Collectif des praticiens de la parole - Collectief voor het Behoud van het Spreken
Home /

NewsFlash

Collectif des praticiens de la parole

Merveilleuse fin de mois de juillet.

Y pleut toujours des mesures prises pendant qu’on suppute et espère qu’un vain peuple dorme et se dore la pilule au soleil.

Voilà donc la décision qui tombe par le Cabinet De Block et de son gouvernement du remboursement INAMI de quelques séances de traitements psychologiques « courts » « de première ligne » pour les patients « souffrant de troubles psychiques modérés ».

La liste COPEL-COBES a déjà démontré le faux-semblant et l’attrape-opinion que cela constituerait pour faire passer un modèle unique et evidence-based des soins psychologiques et les précariser selon un modèle managérial.

Merveilleux mois de juillet aussi par toutes sortes de dévoilements qui ne manquent jamais de s’y opérer.

Ainsi la Commission des Psychologues qui annonce cette mesure d’ « importance » via un NewsFlash, prend bien soin de préciser qu’elle ne défend en rien les « intérêts des psychologues » (sic) mais a une mission de protection contre eux. Et que pour ce qu’elle appelle « les implications réelles » à ce jour inconnues « de ce système de remboursement sur la profession », et dont on mesure pour qui sait lire qu’elles ne seront donc pas minces, eh bien inutile de s’adresser à elle. La porte est d’ores et déjà close. La Compsy, dans l’attente de sa transformation en Ordre, se faisant le bras « impartial » et de futur contrôle neutre et sûrement rigoureux au possible de la mise en œuvre des directives, laissant entendre qu’elle ne se positionne pas par rapport à elles. Soi-disant sans tête donc.
https://www.compsy.be/fr/remboursement