Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Copel - Cobes

Collectif des praticiens de la parole - Collectief voor het Behoud van het Spreken
Home /

Où sont les psychiatres ?

Dr Annette Gouzou

En lisant le texte de Gil Caroz[1], je m’aperçois qu’il amorce une réponse à la question que je me posais depuis la création du Collectif des praticiens de la parole.

Où sont donc les psychiatres ?

Sont-ils enfermés dans ce discours scientiste qui déferle sur le champ de la santé mentale ? Un des arrêtés que j’ai pu consulter parle, à propos des médecins, "d’art de guérir", un terme qui me paraît désuet et trompeur dans le contexte actuel. Cette formulation, très ancienne, laisse place à une liberté et sans doute à une créativité dans la pratique médicale. Bien sûr, on peut voir cela comme un danger et préférer la science. Le problème alors est celui de la valeur de cette science qui court en bordure de l’imposture, une illusion de science fondée sur des extrapolations d’études statistiques. En cette époque de haute technicité, il est plus exact de dire que les médecins sont poussés, comme les autres intervenants, à respecter des protocoles, à user des médicaments plutôt que de la parole.

Oui, les médecins sont du côté des remboursements mais se rendent-ils compte que si ces remboursements sont comptabilisés et régentés par la loi du profit, la liberté de choisir le traitement n’existe plus de leur côté non plus ?

Reconnaissons à quel point la notice d’emploi du médicament et la prise de celui ci par un patient en souffrance sont deux mondes étrangers l’un à l’autre. On nous promet une action sélective sur la tristesse, le manque d’énergie, les pensées et actes compulsifs, et même le lien social et le sentiment de la vie. Un apaisement, sûrement. Mais sans une relation transférentielle orientée, l’aide apportée par la médication se réduit ou s’annule carrément.

Pourquoi les psychiatres ne se manifestent-ils pas plus devant ce qui est en train de les menacer ? Sont-ils vraiment si privilégiés dans un champ de la santé mentale où ils ne seront plus que des pièces au rôle formaté, sans possibilités de décider de leurs actes ?

Dr Annette Gouzou est psychiatre.

[1] Caroz G., “Cartes sur table !”, Liste éléctronique du COPEL-COBES, le 28 novombre 2016.